L’image comme outil de déconstruction

Quelles sont les masculinités pensées par le cinéma ?

FILMAR propose un espace de discussion sur la construction sociale et historique des masculinités à laquelle participe le cinéma. Comment repenser les masculinités pour les rendre compatibles avec un monde plus égalitaire, pacifique et respectueux de son environnement ? Comment les faire exister dans le cinéma, cet art de la représentation et de l’identification ? La réflexion sera nourrie d’extraits de films.

Cette table ronde proposera un espace de réflexion sur les masculinités, dont la construction est le fruit de processus politiques, sociaux et historiques, auxquels le cinéma participe.

Le XXème siècle aurait été marqué par une définition dominante de la masculinité construite autour du mythe de la virilité. Mais la représentation du « vrai » homme, viril et dominant, est aujourd’hui considérée comme responsable de nombreux fléaux : guerres, violence, dégradation environnementale, racisme et inégalités. Elle est également remise en question par l’émergence de définitions plurielles, alternatives et subalternes des masculinités.

Comment repenser les masculinités pour les rendre compatibles avec un monde plus égalitaire, pacifique et respectueux de son environnement ? Comment les faire exister dans le cinéma, cet art de la représentation et de l’identification, à partir d’une posture intersectionnelle ?

La discussion se déroulera en trois moments, tous nourris par des extraits de films :

  • Une première partie sera consacrée à définir et à discuter les concepts clés qui circulent autour de la masculinité. C’est-à-dire établir une clarification des termes de genre, sexe (au sens biologique), identité et orientation. Leurs définitions varient selon l’espace et le temps et il est crucial de les connaître pour identifier les gestes à déconstruire.
  • Durant la deuxième partie seront présentés des extraits de films illustrant une représentation de la masculinité dite « hégémonique », qui peut être liée au patriarcat capitaliste, aux colonisations et à la crise environnementale. Cette approche nous permettra d’analyser les processus de hiérarchisation, de subordination, de normalisation et de marginalisation d’autres formes de masculinités.
  • La troisième partie présentera des représentations de masculinités diverses et plus contemporaines. Ces images mèneront aux questions suivantes : comment déconstruire le mythe de la virilité, et avancer vers des représentations multiples et compatibles avec un monde plus égalitaire, pacifique et respectueux de l’environnement ? Comment les mettre en images et plus particulièrement, comment les représenter au cinéma ?

En partenariat avec le pôle Égalité-Diversité du Service Agenda 21 – Ville durable de la Ville de Genève.

  • Más FILMAR
  • Table ronde
  • Charles-Antoine Courcoux
    Maître d'enseignement histoire et esthétique du cinéma, UNIL
  • Rubi Cortes
    Psychologue, diplômée en études genre et politiques sociales
  • Josselin Tricou
    Docteur en science politique et études genre, Paris 8
  • Jorge Cadena
    Cinéaste, diplômé de la HEAD