Les populations mayas guatémaltèques : Entre violences structurelle et violence ordinaire - Annulé

Conférence suivie de la projection du film Ixcanul.

  • Más FILMAR
  • Conférence
  • Projection

2020

Ixcanul

María est promise à Ignacio, le contremaître de la plantation de café. Pour la famille, c’est l’assurance d’un logement et d’un travail pour le père. Mais pour la jeune fille, tout juste sortie de l’adolescence, cela signifierait la fin d’un rêve : celui d’aller voir au-delà du volcan. L’émancipation, la culture ancestrale et l’attraction de la modernité : autant de thèmes traités avec finesse dans un décor à couper le souffle.

Berlinale 2015 – Ours d’argent Prix Alfred Bauer pour les nouvelles tendances

Une conférence de Carine Chavarochette accompagne ce film:
Les populations mayas guatémaltèques: entre violence structurelle et violence ordinaire 

Depuis la conquête espagnole, le conflit – agraire, religieux, ethnique et politique – caractérise les relations sociales des populations mayas. La colonisation a mis en place des mécanismes de violence structurels (travail obligatoire, distinction ethnique) qui perdurent de nos jours, aux côtés de la violence liée aux inégalités sociales ou de genre, et contre lesquels des individus et des collectifs s’organisent.

Visionnez la conférence ici.

En partenariat avec le Latino Lab et la Maison de l’histoire de l’Université de Genève 

Jayro Bustamante
  • Fiction
  • Guatemala

91'

2015

2020

  • vo st fr/all/angl/it

Trailer